Accueil > Vie pédagogique > Secondaire > SVT > Visite d’une mine de graphite

Visite d’une mine de graphite

Visite d’une mine de graphite à ciel ouvert - Antsirakambo
Terminale S - 04 Avril 2019

Découvrez un album photos de cette sortie en cliquant ici. Certaines photos ont été prises par nos élèves, je les félicite pour leur « œil photographique ».

Cette mine est exploitée par la société Gallois. Elle se situe à environ 55 km du lycée.

 

 

L’activité dans cette mine consiste à extraire du graphite de roches métamorphiques de type gneiss qui ont été altérées depuis leur formation.

Les gneiss sont reconnaissables sur les photos à leur structure foliée.
L’altération liée aux infiltrations d’eau importantes dans les terrains exploités leur a fait perdre leur rigidité.

L’extraction se déroule en plusieurs étapes :
- la mise en place d’une sorte de ruisseau dans lequel est déversé un mélange des différentes roches et terres du terrain exploité,
- l’acheminement de cette eau boueuse vers l’usine de traitement où elle va décantée, la fraction appauvrie en eau sera broyée, le graphite mis en suspension sera récupéré pour être chauffé puis tamisé pour enfin être partagé en trois catégories selon sa taille.

 

Le graphite sera ensuite exporté.
Le graphite naturel est un minéral de carbone. C’est la matière première pour fabriquer les mines de crayon à papier mais pas seulement.
Il entre dans la fabrication des piles alcalines, il est aussi utilisé dans l’industrie métallurgique pour la fabrication de l’acier, et dans l’industrie automobile, le graphite entre dans la fabrication de garnitures de freins et d’embrayages, de pièces de moteurs...

Merci à la direction de la société Gallois pour avoir accepté de nous accueillir sur un de leur site, à son service administratif pour son aide à l’organisation de cette sortie, à M Yves Hery Zo, chef d`exploitation et géologue de formation qui nous a guidé dans la mine et l’usine.
Merci également à Mme Morteau, professeure de mathématiques, de nous avoir accompagné.

M Jourcin, professeur de SVT.

 

 

Herman nous propose un compte-rendu poétique de la sortie, on le remercie de partager ses talents cachés.

Jeudi 04 Avril 2019. Météo plus ou moins pluvieuse.

7:00, départ imminent des Terminales Scientifiques du Lycée Français de Tamatave vers la Mine Gallois sur la RN2, à 50 km de la ville.
Trajet long et semé d’obstacles, mais l’ambiance du bus a remonté la température et la route s’effaçait au rythme de la musique.
Arrivé à destination vers 9h30, La visite s’annonçait sous la houlette de la pluie. Petite randonnée en montagne pour explorer le périmètre.
L’escapade a ensuite pris la forme d’une escalade. Perdus au milieu de ces contrées inconnues, nos jeunes apprentis aventuriers affrontaient des paysages peuplés de gneiss à graphite, âgés de plusieurs millions d’années.
Mine de rien, des activités d’exploitation du graphite se développaient dans cette mine enclavée au milieu de la forêt... L’Eldorado malgache dirait-on...
Un petit saut dans l’usine de graphite pour terminer la visite en beauté. Sous la symphonie des machines, c’est un réel processus industriel qui se découvrait pour l’extraction du graphite.
10h30, le moment le plus difficile... L’heure de rentrer... Un retour calme avec un bus plus ou moins endormi...
12h30, arrivée à Tamatave. Nos jeunes géologues reviennent heureux après avoir vécu une matinée riche en émotions et en découvertes. Une sortie tout simplement inoubliable.

Herman.